Thérapie de couple

La fragilité du lien conjugal 

Des trois types de liens familiaux (lien d’alliance, lien de filiation et lien de fraternité), le lien d’alliance, ou lien conjugal, est le seul à pouvoir être défait et donc le plus fragile : de ce fait, il nécessite une attention et un soin particulier de la part de chacun des conjoints.

Il n’y a pas de couple durable sans périodes de crise. La crise, dit-on, appelle le changement. Les conjoints ont souvent conscience de cette nécessité mais ne savent pas trop quelles questions se poser ni dans quelle direction aller. La thérapie de couple peut les aider à faire le point, à imaginer les changements nécessaires et à les mettre en œuvre.

Dans le cadre d’une thérapie de couple, travailler sur son couple, c’est nommer les difficultés, exprimer son propre vécu de la situation présente et écouter le vécu de son conjoint. Il s’agit souvent de dépasser les plaintes et reproches adressés au conjoint pour se questionner sur les causes du fonctionnement insatisfaisant du couple. C’est un véritable travail car cela demande du temps, de la volonté et de l’énergie.

A la découverte du couple

Ce travail signifie tout d’abord prendre conscience du couple que l’on a construit. Quel couple formons-nous ? Au niveau conjugal ? Au niveau parental ? Dans nos relations avec nos familles d’origine ? Dans nos relations avec nos amis ? Quel est notre idéal de couple ? Cet idéal est-il accessible ?

Cette prise de conscience amène souvent à faire un détour par les familles d’origine de chacun des conjoints. Quels modèles de couple avons-nous eus dans notre jeunesse ? Quelles sont les ressemblances et différences entre nos modèles ? Dans quelle mesure, voulons-nous reproduire ces modèles ? Comment notre couple peut-il s’inventer et se construire sur la base de nos propres valeurs et de nos propres choix ?

Au cours de la thérapie, le couple se raconte : la rencontre, l’histoire, les événements marquants, heureux et malheureux, l’évolution de la relation. Le thérapeute participe au travail en favorisant la narration puis l’autoévaluation du couple et en l’aidant à distinguer les causes internes des problèmes des causes externes. Par exemple, une cause interne peut être une emprise abusive d’un conjoint sur l’autre alors qu’une cause externe peut être un travail trop prenant ou la survenue d’une maladie invalidante.

A la recherche des changements

Couple face à la question de l’engagement, couple surchargé par les responsabilités parentales et professionnelles, couple traumatisé par une relation extraconjugale, couple usé par les habitudes, couple confronté à la complexité d’une recomposition familiale, couple abîmé par la violence, couple désemparé face à la maladie et au vieillissement... Chaque couple est singulier. Le thérapeute veille à faire émerger cette singularité et recherche avec les conjoints des solutions adaptées à leur situation.

En mettant au travail des thèmes comme les rapports individu-couple et couple-environnement, la capacité à coopérer, l’intimité et la sécurité, la loyauté et l'engagement, l’amour et le désir, l'équité et l'équilibre entre donner et recevoir, la thérapie de couple permet à chacun des conjoints d’exprimer ses besoins profonds et de faire des demandes réalistes.

Parfois, il apparaît que la solution la moins mauvaise est la séparation. Le cas échéant, le travail de couple permet aux conjoints de se séparer dans de meilleures conditions et, quand il y a des enfants, de préserver au mieux la future collaboration parentale. Mais le plus souvent, la thérapie de couple permet aux conjoints de surmonter la crise, de réaliser les changements nécessaires et de repartir sur ces nouvelles bases pour le chapitre suivant de leur vie.